Comment sont fabriqués nos t-shirts

Tout le monde doit avoir au moins une dizaine de t-shirts dans son armoire.

Il s’agit certainement de l’un des vêtements les plus portés au monde. Mais très peu se sont sûrement intéressés de plus près à la manière dont on fabrique ce type de vêtement. Histoire d’enrichir nos connaissances générales, approfondissons le sujet le sujet ensemble

Tout le monde porte le t-shirt

Près de 2 milliards de t-shirts sont écoulés chaque année dans le monde. Ce haut est devenu un véritable objet culte pour certains qui choisissent même de l’utiliser comme un outil pour véhiculer un message spécifique. Le tee-shirt est aussi devenu l’incontournable tenue vestimentaire du grand public dans de nombreux pays.

Une activité polluante

Comme toute autre industrie d’envergure internationale, la fabrication de t-shirts constitue une activité polluante et arbitraire. La majorité des usines consomment une quantité insaisissable d’eau et de pesticides. Pourtant, il s’agit bien de l’un des secteurs les plus développés au monde, offrant du travail à un nombre important d’ouvriers.

Aujourd’hui, la concurrence est marquée par l’apparition de labels plus éco, versés dans un mode de consommation respectueux de l’environnement et de l’homme.

C’est notre cas, tous nos t-shirts bretons sont en coton bio :p !

La fabrication du t-shirt en quelques chiffres

  • La production mondiale du coton s’élève à environ 809kg à la seconde.- Un t-shirt nécessite environ 300 g de fil.
  • Pour obtenir 300 g de fil, il faut environ 1,3 kg de coton égrené et nettoyé.
  • Un cueilleur doit récolter environ 400 capsules de coton de 2,5 à 4 g chacune pour obtenir 1,3 kg de coton.
  • 28 arbustes et 14 m² de terre sont nécessaires pour obtenir ces 400 capsules. La récolte se fait en moyenne en 10 minutes.
  • La fabrication d’un t-shirt de 300 g nécessite jusqu’à 17 000 L d’eau. Un label biologique réduit cette consommation d’eau jusqu’à 2 000 L pour obtenir un t-shirt 100% coton.

La fabrication du t-shirt en 4 étapes

Le processus de fabrication d’un tee-shirt suit généralement dix étapes essentielles. A savoir la culture, l’égrenage, le filage, le tricotage, la finition, la coupe, la couture, l’impression, la teinture et la confection finale. Un long processus qui se résume en quatre étapes primordiales.

La culture et la récolte

La culture du coton requiert beaucoup de temps, du soleil, de la chaleur et surtout une grande quantité d’eau. Nous parlons ici d’une culture très polluante qui ne provient pas de l’agriculture biologique, et qui consomme également beaucoup d’engrais. Les Etats-Unis sont leader dans l’exportation mondiale du coton, suivi de l’Inde.

culture-coton-tshirts
Un champ de coton pour la fabrication de tshirts

Le tissage du coton

La matière première pour le tissage se transporte souvent par bateau vers la Bangladesh, la Colombie et l’Indonésie. Une fois dans les ateliers, elle est traitée par différentes machines, sollicitant très peu l’intervention humaine.

La coupe et l’assemblage du t-shirt

Ce travail se réalise souvent dans des ateliers situés en Chine, Bangladesh, Thaïlande, Indonésie ou en Inde. Cette étape fait beaucoup appel à la main d’œuvre humaine, et c’est ici que l’on remarque surtout les conditions de travail précaires des employés des ateliers textiles.

L’impression du t-shirt

On dénombre de multiples techniques d’impression sur textile : le flex ou flocage, l’impression numérique, le transfert, la sérigraphie, la sublimation, la broderie, etc. grâce à ces différentes méthodes d’impression, il est possible de créer un très grand nombre de motifs pour personnaliser un t-shirt.

Les t-shirts bios et éco responsables

Il existe de nos jours de nombreuses usines de fabrication de t-shirt 100% coton biologique. Il s’agit d’un processus moins polluant à très faible impact environnemental, avec des conditions de travail équitable et correct pour l’ensemble de la main d’œuvre. Ces usines optent généralement pour une impression directe dans la fibre du vêtement, offrant au final un rendu optimal conservant à la fois les couleurs et les détails des photographies. Un t-shirt bio est aussi facilement reconnaissable car très doux au toucher.

Plus de conseils et d’articles sur les t-shirts