L’histoire du sweat

Véritable icône de la mode, le sweat-shirt est un vêtement qui revient de loin.

Dans un temps vraiment plus reculé, on parlait surtout d’un « maillot à transpirer » car effectivement dédié spécialement à être porté par les sportifs de tout genre. Mais voilà, le sweat porte désormais le très joli nom de « hoodie » et est porté par toutes les classes sociales . Année après année, ce pull molletonné se réinvente pour faire naître différentes versions toutes aussi impressionnantes les unes des autres. Des sweats aux imprimés originaux, en passant par les sweats à col claudine et pour finir sur des sweats bretons, voici l’histoire du sweat shirt, un classique devenu rapidement une véritable tendance des temps modernes.

Une origine étroitement liée au sport

Tout comme pour l’histoire du T-shirt, le sweat shirt naît dans les années 20 sur les terrains de sport des universités des Etats-Unis. Avant l’apparition du « maillot à transpirer », les sportifs étaient contraints de subir la torture du pull en laine qui gratte. Un véritable enfer dont plus personne ne voudrait plus revivre l’expérience, à l’exception de noël et sa tradition des pulls moches peut-être. Par contre, dans la mêlée, aucune marque ne réussit vraiment à imposer sa signature en tant que créatrice du premier sweat shirt. Ainsi peut-on observer plusieurs prétendants au titre dont Fruit Of The Loom, Jerzees, Russel Athletic ou encore Champion.

sweat-champion-boxe-sport
Le sweat : l’atout charme des sportifs et des boxeurs

La naissance du sweat à capuche

Si le titre du créateur du sweat shirt reste encore à ce jour à définir, la découverte de la déclinaison à capuche est attribuée à la marque Champion. En 1934, les premiers hoodies tenaient ainsi chaud aux ouvriers des entrepôts frigorifiques de New-York. Plus tard, les sportifs commencent aussi à préférer ce vêtement au pull en laine, parce qu’il allait bien mieux à leur copine qui venait souvent les regarder jouer aux stades.

Et la qualité s’améliore

La marque Russel Athletic trouve en 1950, la brillante idée de créer un sweat fait d’un mélange de coton et de polyester. De quoi créer un produit bien plus résistant que de nombreuses marques ne tardent pas à s’approprier. De là naissent de multiples modèles qui se démarquent par la qualité de leur tissu, mais aussi le logo qu’ils arborent fièrement.

Le street look

Après avoir disparu des podiums dans les années 60 et 70, le sweat signe un grand retour dans les années 80 en devenant le vêtement fétiche des jeunes rappeurs. Il fallait alors à l’époque avoir un sweat à logo XXL porté sur un jogging avec une doudoune et un bob vissé pour « avoir le look ». Les grandes marques n’hésitent pas à profiter de l’occasion pour revoir leur style. Mais cela ne fera toutefois pas vraiment changer l’opinion de la plupart sur le « maillot pour transpirer ».

sweat-rappeurs
Se référer à l’article sur bien choisir sa taille de t-shirt

Découvrez nos article pour bien choisir votre sweat !

Le sweat chic du XXIe siècle

Le sweat connaît finalement une renaissance dans les années 2000, lorsque le modèle à tête de tigre de Kenzo fait rage sur les podiums.

sweat-tigre-kenzo
Le célèbre sweat Kenzo à tête de tigre : Félindra Tête de tigre !

De grandes maisons de mode s’emparent du style pour en faire jaillir des modèles chics et élégants portés par des célébrités connus. De là, le sweat connait un succès interplanétaire, porté un peu partout par les hommes comme les femmes, les jeunes et les moins jeunes. Vous continuerez d’ailleurs à en voir de toutes les couleurs, avec différentes impressions, logo et découpes à en couper le souffle.

Plus d’articles et conseils sur les sweats :